Le rugby français: EdF-Formation-top14 : quelle solutions ?

Espoirs, Reichel, Crabos, Cadets, Ecole de Rugby ... Tout sur les équipes de jeunes
AbaRa
Messages : 5635
Inscription : 08 déc. 2009, 23:50

Le rugby français: EdF-Formation-top14 : quelle solutions ?

Message par AbaRa » 29 juin 2014, 23:54

Après une nouvelle tournée catastrophique et les résultats mauvais de ces dernière années de l'EDF, ça tire de partout entre les différents "représentants du rugby français", tout le monde rejette la faute sur l'autre. :lol:

Mais vous, quel votre avis sur :
- la situation
- ce qui a été fais (JIFF etc ...)
- ce qu'il faudrait faire selon vous
- et tout ce qui touche à ce sujet :mrgreen:



Un bon sujet à débattre quoi :mrgreen:


A vos claviers !!

AbaRa
Messages : 5635
Inscription : 08 déc. 2009, 23:50

Re: Le rugby français: EdF-Formation-top14 : quelle solutio

Message par AbaRa » 29 juin 2014, 23:59

Et pour lancer le débat, quoi de mieux que des déclarations de Boudjellal :mrgreen: :
Quelques extraits :
C’est de la connerie ! Pourquoi les joueurs français sont bons quand ils jouent face aux meilleurs étrangers du monde en Top 14 ? Et pourquoi on a l’impression qu’ils jouent trois étages en dessous quand ils sont en équipe de France ?
Quand les joueurs de l’équipe de France n’ont pas de plan de jeu, ce n’est pas parce qu’il y a trop d’étrangers en Top 14. Il faut arrêter. Quand Nicolas Mas recule en mêlée, c’est pareil. Il faut regarder les choses en face. Il n’y a pas plus d’étrangers qu’il y a trois ans. Mais qu’est-ce qui a changé depuis trois ans ? Les entraîneurs ! Et selon moi, les résultats sont la conséquence de ce qui a changé".
On prend le problème du rugby français à l’envers. Est-ce qu’il y a beaucoup de joueurs français de talent qu’on refuse de faire jouer pour aligner des étrangers à leur place ? La réponse est non. Pourquoi ? Parce que nos jeunes joueurs de talent ne sont pas bien formés".
"Le jour où l’on pourra monnayer la formation d’un joueur, la donne changera. Il faut instaurer les transferts de contrat. Aujourd’hui, le problème de la formation, c’est qu’on ne rachète pas le contrat d’un joueur à son club formateur, on rachète le joueur en fonction de sa valeur sur le marché. Mais entre un joueur formé au club et un joueur non formé au club qui prend le même salaire, quelle est la différence ? Celui qui a été formé au club coûte plus cher car il a fallu payer en plus les années de formation. Donc on n’a pas intérêt à le former. Autant en prendre un autre ailleurs. Si à chaque fois que je dois aller chercher un joueur formé dans un club, je débourse entre 300 000 et 400 000 euros, à un moment donné, je déciderai de les former moi-même et la machine sera en marche […] Il faut un nouveau modèle économique pour régler le problème de la formation".
Extrait tiré qu'un article de rugbyrama lui même faisant référence à un article de l'équipe :
http://www.rugbyrama.fr/rugby/top-14/20 ... tory.shtml

AbaRa
Messages : 5635
Inscription : 08 déc. 2009, 23:50

Re: Le rugby français: EdF-Formation-top14 : quelle solutio

Message par AbaRa » 30 juin 2014, 08:43

Et l'alimentation du débat continue avec le midol de ce lundi :

Pourcentage en joueur français dans le club de top14 :
BAYONNE 43,8% BIARRITZ 56,2% BORDEAUX-BÈGLES 48,4% BRIVE 55,5% CASTRES 55,5% CLERMONT 60% GRENOBLE 58,9%
MONTPELLIER 50% OYONNAX 50% STADE FRANÇAIS 56,8% PERPIGNAN 46,7% RACING-METRO 59,5% TOULON 48,4% TOULOUSE 66,7%
Le racing est en 3ieme position derrière Toulouse et Clermont

Et au niveau des feuille de match pour le top6
Moyenne de Titularisations - Moyenne de feuilles de matchs
TOULON 5,17 8,96 MONTPELLIER 8,95 14,48 CLERMONT 7,51 12,7
TOULOUSE 9,70 14,70 RACING-METRO 9,14 14,68 CASTRES 7,93 11,83
on est pas mal 8-)

AbaRa
Messages : 5635
Inscription : 08 déc. 2009, 23:50

Re: Le rugby français: EdF-Formation-top14 : quelle solutio

Message par AbaRa » 30 juin 2014, 08:45

Quelques propositions de solutions.

Celle du midol :
La résolution du problème posé au XV de France par la présence d’un grand nombre de joueurs étrangers en Top 14 est pourtant enfantine. À con- dition d’avoir le courage d’assumer une décision lourde de conséquen- ces. Il suffit, en effet, de ne plus sélectionner les joueurs français « barrés » par les étrangers dans les clubs. Tant pis si les présumés « meilleurs » res- tent sur le carreau. Tant pis si, à court terme, les résultats des Bleus en pâtissent (mais serait-ce pire qu’aujourd’hui ?). Vous verrez que la régu- lation s’opérera d’elle-même : lassés d’être oubliés, les gars de chez nous qui brigueront une carrière internationale ne voudront plus jouer les dou- blures dans les clubs de luxe. Probablement même qu’ils consentiront à se vendre moins cher ailleurs afin de mieux rebondir pour retrouver les Tricolores. Sinon, c’est qu’ils seront indignes du maillot bleu


et celle appliqué en Angleterre :
Partant du constat que les formations de l’élite ne formaient plus suffisamment de bons joueurs sélectionnables pour le XV de la Rose, la RFU décide d’accorder la priorité à la sélection nationale sur les intérêts particuliers des clubs. Comment ? En prenant trente-deux joueurs sous contrat fédéral. Ce qui, de facto, les oblige à se libérer pour la sélection deux semaines avant les rencontres et compéti- tions internationales. Un appauvrissement sportif pour les clubs durant ce laps de temps, se passer des services de leurs pépites. En échange de cette perte, les clubs reçoivent une compensation financière. Mais la RFU est allé aussi au-delà en incitant moyennant finances les clubs à mettre une maximum de joueurs éligibles pour le XV de la Rose sur chaque feuille de match. Onze des douze clubs de Premiership ont rempli l’objectif fixé par la RFU cette saison. Seul Worcester n’a pas avoir atteint la limite requise. En tête en gondole, figurent les Harlequins avec une moyenne de 20,6 joueurs anglais alignés par ren- contre. Les onze bons élèves se sont partagés, en fin de saison, une cagnotte d’un peu plus de 3,8 mil- lions de livres (3 millions de livres). Cette somme est chaque année revue à la hausse. De quoi inciter les clubs d’outre-Manche à sérieusement poursuivre leurs efforts

dorgda
Messages : 9192
Inscription : 27 déc. 2011, 17:36

Re: Le rugby français: EdF-Formation-top14 : quelle solutio

Message par dorgda » 30 juin 2014, 10:25

Midol est bien gentil mais son argument est bidon car jouer dans des clubs moins bon fera qu'ils ne jouront pas la coupe d'europe et donc leur niveau progressera pas.

Perso je pense que le modele Anglais est plus coherent et juste. Ca motive les clubs a prendre des joueurs de leur pays puisqu'il ne perdent rien a voir leurs joueurs selectionnés. Il ont même suffisament d'argent pour prendre des joueurs supplémentaires durant ces absences. c'est du Win win ce qu'on a pas compris en France.

Pour la formation je rejoins Boujellal sur le fait qu'il doit y avoir des compensation financiere pour les centres de formation lors de la signature d'un joueur. Ceci motivera a avoir ton centre de formation et elever la qualité da ta formation car plus ta formation est reconnu plus tu gagneras d'argent sur le nombre de contrats des joueurs.

Enfin dernier chose reformer la gouvernance du rugby afin d'arreter le copinage ou du moins l'encroutage :x

AbaRa
Messages : 5635
Inscription : 08 déc. 2009, 23:50

Re: Le rugby français: EdF-Formation-top14 : quelle solutio

Message par AbaRa » 01 juil. 2014, 08:56

c'est sûr qu'il faut privilégier les joueurs qui sont titulaires en club. Après généralement les meilleurs sont titulaires ou en rotation régulière avec d'autre "meilleurs" ... car Michalack ce n'est pas le meilleur (il y a des chances que ce soit un de ceux visé par le midol) :|

Le système Anglais, c'est ce que la france essaye de mettre en place avec un temps de retard, car pour les joueurs sont contrat avec la fédé nous on a le "groupe France". Ils ne sont pas sous contrat avec la fédé mais ils ont plus de dispo pour l'EdF que les autres joueurs du top14 et il y a des compensations financière (peut-être pas suffisament).
Et concernant les incitations financière pour que les clubs alignent sur les feuilles de match des joueurs éligibles pour l'équipe national, il me semble qu'en france on met en place un système similaire à partir de cette saison consistant à insister financièrement les clubs qui alignent au moins 55% de JIFF sur la feuille de match.
Je ne sais pas si l'incitation de la lnr est proportionnel au nombre de JIFF aligné ou alors s'il suffit d'atteindre les 55%. La première hypothèse serait beaucoup plus bénéfique.
Et puis au lieu de se caler sur le nombre de JIFF, il faudrait faire comme les anglais et regarder les joueurs éligibles au XV de france, ce qui ralentirait cette chasse aux jeunes -20 ans (non-eligible) lors de la coupe du monde "junior".

chomelaregle
Messages : 5031
Inscription : 21 déc. 2009, 10:57

Re: Le rugby français: EdF-Formation-top14 : quelle solutio

Message par chomelaregle » 01 juil. 2014, 09:02

dorgda a écrit : Enfin dernier chose reformer la gouvernance du rugby afin d'arreter le copinage ou du moins l'encroutage :x
si seulement...
faut vraiment pas aimer le rugby, pour le gouverner de cette façon... mais du moment qu'on peut se rincer la gueule aux buffets, tout va bien.

AbaRa
Messages : 5635
Inscription : 08 déc. 2009, 23:50

Re: Le rugby français: EdF-Formation-top14 : quelle solutio

Message par AbaRa » 01 juil. 2014, 19:02

Une peu plus de détail sur les évolutions du règlement concernant les JIFF pour les saisons à venir :
Côté français, ce taux qui s'appliquera désormais à la feuille de match dès la saison 2014-2015 « à travers une série de mesures » réparties sur les trois exercices à venir. Via « des mécanismes incitatifs et progressifs » étalés sur trois ans, les clubs de Top 14 se verront incités à aligner des jeunes joueurs sur les feuilles de matchs, sous peine d'être pénalisé financièrement. En cas de non-respect des mesures suivantes, certains pourraient ne pas percevoir l'intégralité de l'argent issu des droits TV et de marketing :

_Les clubs qui aligneront des JIFF la première année se verront récompensés financièrement par la LNR. Un principe également appliqué les deux années suivantes. Une mesure visant à « récompenser les clubs dont les JIFF sont issus de leur propre centre de formation » précise Paul Goze, président de la LNR, dans l'Equipe.
_Dès la saison 2015-2016, les clubs seront également obligés d'inscrire une moyenne sur la saison de 12 joueurs issus des filières de formation et en centre de formation s'ils veulent percevoir une partie des droits TV/marketing.
_A partir de 2017, il sera demandé aux clubs d'aligner un nombre minimum de 12 JIFF sur chaque feuille de match pour percevoir l'intégralité des droits TV/marketing.

Le communiqué n'évoque cependant pas le pourcentage qui sera retenu sur ces droits lorsqu'un club ne respecte pas ces dispositions. Un pourcentage qui se doit d'être juste pour inciter également les clubs qui peuvent se permettent de vivre sans la manne financière de la LNR à faire une place aux JIFF
plus d'information sur les pourcentages, page 3
http://www.lnr.fr/IMG/pdf/Releve_de_dec ... l_2014.pdf
Je suis pas sûr de tout bien comprendre mais visiblement, à partir de la saison 2016-2017, 10% de part fixe de droit TV est conditionné au respect du dispositif JIFF qui sur cette saison sera de 14 par feuille de match.
Et en plus de ces incitations, ils prévoient pour la saison 2017-2018, une retenu financière, déduction de 2% des droits TV, par feuille de match en dessous du seuil minimum.

Pour le calcul de la moyenne de JIFF par feuille de match, il ne sera pas pris en compte l'extrème la plus élevé ainsi que les 3 extrèmes les plus faibles (3 étant équivalent aux nombres de doublons match/stage avec l'EdF)


c'est plutôt de bonnes mesures pour pousser les club à faire jouer des jeunes.
Alors cela se base sur les JIFF donc on n'est pas à l'abri de voir toujours plus de jeunes étranger dans les centrse de formation quoique le rajeunissement des catégories espoir va forcer les club à chercher plus jeunes ce qui est plus risqué.
Il aurait été mieux de faire comme les anglais et de se baser sur les joueurs éligible pour l'équipe de france, ce qui enlève les internationaux non français, voir de combiner JIFF + éligible EdF. :geek: 8-)
Au faite, JIFF a été créé car l'union européenne empéchait les quota sur les nationalités, qu'importe la nationalité ? ou seulement pour les nationalités de l'union européenne ?

J'avais lu aussi que l'incitation pouvait aussi prendre en compte le temps de jeu des joueurs issue du propre centre de formation du club.
Et ça c'est bien pour pousser les club à investir dans leur centre de formation et pas seulement recruter les jeunes des autres club. Si cela pouvait être couplé avec la proposition du Boudjellal afin que les indemnité de formation soit plus élevé et donc inciter encore plus à investir dans son centre de formation.

AbaRa
Messages : 5635
Inscription : 08 déc. 2009, 23:50

Re: Le rugby français: EdF-Formation-top14 : quelle solutio

Message par AbaRa » 02 juil. 2014, 11:15

Cette saison, la réglementation des JIFF se durcit (voir article précédent). Pour passer outre cette réglementation, certains clubs avaient trouvé des astuces pour pouvoir recruter davantage d’étrangers.

La Ligue et la Fédération ont décidé d’agir et de bloquer désormais ces astuces. Voici ce qui change:

1 – Jusqu’à présent, si un joueur JIFF se blessait au cours de la saison, les clubs pouvaient recruter un joker médical non JIFF pour le remplacer. Cela est désormais terminé puisque les joker médicaux seront maintenant comptabilisés dans les quotas JIFF. Ainsi, si un joker médical étranger est recruté en cours de saison, il sera comptabilisé comme un joueur non JIFF.

2- Un espoir qui se blesse ne pourra pas être remplacé par un joker médical s’il n’a pas été retenu au moins une fois dans une feuille de match de Top 14.

3 – Jusqu’à présent, un JIFF prêté était tout de même comptabilisé dans son club initial. Désormais, il sera comptabilisé dans l’effectif du club avec lequel il évoluera.

4- Enfin, les clubs ne pourront plus recruter massivement des joueurs JIFF sans les faire jouer puisque des sanctions financières seront appliquées aux clubs qui n’alignent pas en moyenne 12 JIFF par feuille de match.
il y a comme qui dirait un club qui est particulièrement visé :mrgreen:

Ces nouvelles réglementations vont stopper certain abus et permettre un meilleur un impact de la réglementation "JIFF"

dorgda
Messages : 9192
Inscription : 27 déc. 2011, 17:36

Re: Le rugby français: EdF-Formation-top14 : quelle solutio

Message par dorgda » 02 juil. 2014, 14:10

Oui je suis assez pour ce genre de mesure. Neanmoins l'effet pervers de la chose est le prix des Jiff va encore monter sans pour autant qu'ils soient meilleurs.
Apres si on ajouter une prime par rapport aux classements du centre de formation ca serait plus complet

Répondre